Pourquoi Arendt importe

Dossier édité par Claudia Hilb et Martine Leibovici


In memoriam Anne-Marie Roviello et Etienne Tassin




Why Arendt matters / Pourquoi Arendt importe




Table des matières


Claudia Hilb et Martine Leibovici
Introduction. Pourquoi Arendt importe

Facundo Vega
Fox Traps : Heidegger, Arendt, and the An-archy of Political Beginnings

Julia G. Smola
Hannah Arendt, une lecture républicaine

Myriam Boussahba-Bravard
Pouvoir commencer et recommencer, avec toi : les modalités de l’émancipation selon Arendt

Dick Howard
Hannah Arendt et une Nouvelle gauche

Martine Leibovici
Pervertissement totalitaire et perversion de la loi. Olivier Jouanjan avec Hannah Arendt

Nguyen Thi Tu Huy
De la chimie totalitaire chez Deleuze et Guattari au mouvement totalitaire chez Arendt

Simona Forti
From the power of domination to the power of freedom. Rethinking Arendt after Michel Foucault today

Claudia Hilb
“Des crimes que l’on ne peut ni punir ni pardonner”. Penser avec Arendt dans le débat sur le passé récent en Argentine

Aurore Mréjen
Pourquoi les distinctions d’Arendt importent. La banalisation de l’injustice sociale selon C. Dejours

Catherine Coquio
“Croire au monde” (Arendt) : un concept politique de monde au croisement de l’action et de l’art



Flyer des journées d'étude 25-26 avril 2017



Hannah Arendt et une Nouvelle gauche


Dick Howard (Stony Brook University, New York)


Bien qu’elle ne se soit pas directement identifiée avec la Nouvelle gauche américaine qui avait attiré l’attention du public à l’occasion du mouvement du Free Speech à l’université de Californie à Berkeley en 1964, ni non plus avec le mouvement anti-guerre au Vietnam, Hannah Arendt manifesta plus d’une fois des liens affectifs avec leurs acteurs. Cela se voit surtout dans l’essai qu’elle écrivit sur Rosa Luxembourg. Dans un premier temps (1), je reviens à cet essai. Cela me conduit ensuite (2) à reprendre les réflexions d’Arendt sur la désobéissance civile. Je reviens enfin (3) à son analyse de la portée politique des révélations « factuelles » sur la guerre au Vietnam. Comme pour boucler un peu la boucle (4) mon analyse du rapport entre les faits empiriques et le fondement de la vision arendtienne du politique s’appuie sur un texte de Sheldon Wolin, ancien professeur à Berkeley qui livrait à chaud l’une des analyses les plus fines de la portée politique du Free Speech Mouvement.


Télécharger PDF